Accueil » Père Joseph-Marie Verlinde

Père Joseph-Marie Verlinde

Pensée 21

« Rien de bon pour l’homme, sinon manger et boire, et trouver le bonheur dans son travail. J’ai vu que cela aussi vient de la main de Dieu » (Qo 2,24). Nous pressentons dans ce verset du sage Qohélet quelque chose de la simplicité de Nazareth. Loin de l’hédonisme contemporain, tu as su accueillir avec gratitude les joies de la vie quotidienne, …

Lire plus »

Pensée 16

Apprendre un métier à celui qui par sa Parole toute-puissante a façonné l’univers et le maintient à chaque instant dans l’être : quel épreuve pour ton humilité, Saint Joseph ! Il est vrai qu’avant l’Incarnation, Dieu n’avait pas de mains pour façonner le bois ; et maintenant qu’il en a, c’est à toi à lui apprendre à s’en servir. Mais c’est en laissant …

Lire plus »

Pensée 15

Spontanément j’aurais tendance à penser (avec une pointe de nostalgie) : « Que ta vie, toute entière au service de Jésus et de Marie, était belle, lumineuse, Saint Joseph ! Alors que la mienne est marquée de la tristesse de ma médiocrité et de la grisaille d’un quotidien sans relief ni nouveauté… » Et voilà que tu murmures dans mon cœur la Parole …

Lire plus »

Pensée 12

Après l’émerveillement de la nuit lumineuse de Noël et de l’étonnante visite des Mages, il vous a fallu consentir au clair-obscur de la vie cachée. Rien ne venait distinguer ce bébé d’un autre bébé, ni ce nourrisson d’un autre petit de son âge. Mais chaque matin, jour après jour, vous renouveliez votre acte de foi, vous ouvriez votre cœur à …

Lire plus »

Pensée 11

Assurer la présence visible de Dieu le Père aux côtés de son Fils unique : cher Saint Joseph, comment as-tu pu assumer une telle responsabilité sans trembler à en perdre tes moyens ? Sans doute parce que tu étais parfaitement humble ! Ce sont les orgueilleux qui s’inquiètent de leur réussite, car ils redoutent que l’échec porte ombrage à leur réputation. Toi le …

Lire plus »

Pensée 6

Voir grandir un enfant, jour après jour : quelle merveille ! Tu as pu vérifier, Saint Joseph, que le Verbe n’a pas « fait semblant » d’assumer notre humanité : il s’est plié aux lois de la croissance humaine de tout enfant : il a eu besoin de tes bras pour s’y blottir, de ta parole pour se construire, de ton regard bienveillant pour prendre confiance …

Lire plus »

Pensée 5

On a du mal à imaginer l’onction qui reposait sur la Sainte Famille durant leurs temps de prière ! Un profond recueillement vous enveloppait tous les trois dans une intense communion. Quelques paroles d’action de grâce prononcées par le Verbe fait chair, un psaume cantilé par la pleine de grâce, un verset des Écritures que tu murmures à mi-voix, Joseph, et …

Lire plus »

Pensée 4

Saint Joseph, quelle ne devait pas être l’attention de Jésus lorsque tu lui faisais lecture des prophètes ! Ses grands yeux fixaient les tiens avec intensité, et en même temps, ils scrutaient plus loin, plus profond, remontant jusqu’à la Source des versets que tu prononçais. À mesure qu’il buvait les Paroles inspirées, il prenait conscience, non seulement qu’il en était l’Auteur, …

Lire plus »

Pensée 3

Saint Joseph, comment faisais-tu pour assurer le quotidien en hébergeant le Fils de Dieu sous ton toit ? La première surprise passée, il a bien fallu que tu retournes à ton atelier et Marie à ses fourneaux ! La vie ordinaire reprenait ses droits, et pourtant plus rien n’était pareil : désormais toute ton attention se portait sur cet Enfant, devenu l’unique objet de …

Lire plus »

Pensée 1

Ton premier regard au réveil, Saint Joseph, devait être pour l’enfant Jésus, qui reposait non loin de toi. Regard attendri d’un homme dans la force de l’âge sur ce petit être fragile qui s’abandonne avec confiance à ta vigilance. Et pourtant : cet enfant vulnérable est le Fils de Dieu fait chair, le Verbe tout-puissant par qui subsiste le monde… Quel …

Lire plus »